Accueil / Enseignements / Descriptif / Cours et séminaires / Changement climatique : sciences, sociétés, politique

Changement climatique : sciences, sociétés, politique

Niveau : L/M

Semestre : S1

ECTS : 6

Responsables : Aglaé Jézéquel (LMD ENS), Hélène Guillemot et Amy Dahan (CAK, EHESS-CNRS)

Inscription : veuillez écrire à Aglaé Jézéquel : aglae.jezequel lmd.ens.fr 

Type d’enseignement : Séminaire de recherche

Volume horaire : 24H (8 séances de 3h) + 1 séance d’introduction de 3h

Horaire : Bimensuel les vendredis de 14h à 17h

Pré-requis : Pas de pré-requis nécessaire

Modalités de contrôle des connaissances : assiduité et compte rendu de séance

Salle :  salle

Le séminaire « Changement climatique : sciences, sociétés, politique », commun au Centre Alexandre Koyré et à l’Ecole Normale Supérieure, est consacré aux multiples défis que soulève le problème du changement climatique, au travers d’objets variés abordés en croisant les regards disciplinaires. Chaque séance du séminaire abordera une question vive relative au changement climatique avec deux présentations apportant (dans la mesure du possible) une approche des sciences de la nature et un éclairage de sciences sociales. Interviendront aussi des experts et des acteurs politiques, économiques ou de la société civile.

Séances : 17/09, 15/10 ; 29/10 ; 12/11 ; 03/12 ; 10/12 ; 21/01

 

Les séances se feront en présentiel (salles indiquées pour chaque séance). Un effort sera fait pour que certaines d’entre elles soient visibles ultérieurement par internet.

Le séminaire sera validable pour plusieurs cursus sur la base de la participation aux séances et du compte-rendu d’une des séances. Les modalités seront précisées ultérieurement.

La prochaine séance aura lieu le vendredi 15 octobre, 14h - 17h
À l’ENS, amphi Galois (entrée 45 rue d’Ulm, traverser les 2 cours, descendre un étage) 
Prospectives et scénarios : comment imaginer et préparer le futur ?

  • Jenny Andersson - Professeur d’histoire des sciences et des idées, Université d’Upsala

Ghost in a Shell : The Scenario Tool and the World Making of Royal Dutch Shell
This presentation examines the history of the Royal Dutch Shell scenarios, from the first horizon scan exercise in 1967. It proposes that forward-looking scenarios were integrated in planning at Shell as tools for managing uncertainty in global time and space relations of oil after 1967. Specifically, the article proposes that Shell strategically used the scenarios to respond to arguments, emanating both from OPEC and from the Club of Rome, of oil as a limited resource. Shell used the scenarios to create images of a future oil market dominated by innovation, creativity, and sustainable solutions.

  •   Sébastien Treyer - directeur de l’IDDRI

Scénarios de "grande transformation" et manufacture des futurs
Les rapports du GIEC et de l’IPBES ont remis au coeur du débat politique l’impératif de transformation des grands systèmes socio-techniques qui structurent nos sociétés (systeme énergétique, système alimentaire, systèmes urbains...) tels que présentés par les auteurs des travaux sur les "planetary boundaries" (Rockström et al, 2009) ou le rapport mondial sur le développement durable (GSDR, 2019).
Cette présentation s’intéressera au rôle attribué aux scénarios prospectifs dans différentes conceptions de la transition, rôles qui peuvent servir de référence au moment où l’actualité politique s’intéresse aux incohérences entre les impératifs de long terme et les décisions de court terme. La présentation mettra aussi en perspective ces différents rôles dans le cadre plus large de la "manufacture des futurs" : outre les scénarios prospectifs intentionnellement mis en discussion pour structurer le débat politique et ouvrir de nouvelles options et solutions, d’autres interventions ou représentations de l’avenir visent aussi à exclure ou délégitimer certaines trajectoires ou capacités d’action. Cette manufacture des futurs constitue donc un champ de bataille essentiel pour les chercheurs comme pour les acteurs politiques, face à l’urgence d’agir et au besoin de penser le long terme.

Suite du programme provisoire (certains des titres et des intervenants restent à confirmer)

  • 17 septembre - salle des Actes :
    Publication du 6ème rapport du GIEC : quoi de neuf ?
    Hervé Douville (CNRM) et Jean-Louis Dufresne (LMD)
  • 15 octobre - amphi Galois :
    Comment parler du futur en contexte de changement climatique ?
    Jenny Andersson (Sciences Po) et Sébastien Treyer (IDDRI)
  • 29 octobre - salle Dussane :
    La géo-ingénierie solaire est elle gouvernable ?
     Adrien Abécassis (Paris Peace Forum) et Thibault Lameille (LATMOS)
  • 12 novembre (à confirmer) - salle Dussane : Comment représenter le changement climatique ?
  • 3 décembre - salle Dussane :
    Quelle crédibilité pour les trajectoires de décarbonation ?
    Stefan Aykut (Université de Hambourg) et Franck Lecocq (CIRED)
  • 10 décembre - amphi Galois :
    Le changement climatique vu d’Afrique
    Guillaume Blanc (Université Rennes 2) et Benjamin Sultan (IRD)
  • 7 janvier - salle Jaurès :
    Biodiversité et changement climatique : alliance ou rivalité ?
    Adrien Comte (CIRED) avec Rémi Prudhomme (CIRAD) ; Sandra Lavorel (Laboratoire d’Écologie Alpine)
  • 21 janvier - salle Dussane :
    Le changement climatique vu du Brésil
    Myanna Lahsen (INPE) - second intervenant à confirmer