Table-rondes et séminaires de recherche

Repenser et agir pour les droits humains à l’ère de l’anthropocène


Repenser et agir pour les droits humains à l’ère de l’anthropocène

Table-rondes

 Ce cycle de table-rondes, pensé et organisé par des étudiants du CERES, propose un espace de dialogue entre des praticien.nes, activistes, politiques et chercheur.ses qui ont pu se mobiliser et agir à la fois pour le vivant et les droits humains (au sens large). Dans un contexte où l’action anthropique devient un moteur de multiples bouleversements (changement climatique, effondrement de la biodiversité, perturbation des cycles de l’eau…) qui contribuent au dépassement des limites planétaires, l’objectif est d’interroger les pistes d’action possibles et les marges de manœuvre pour repenser les droits humains.

En regroupant une diversité d’acteur.rices, il s’agira aussi d’essayer de voir les synergies et les points d’interaction entre chacun, pour comprendre comment des alliances peuvent émerger pour redéfinir les liens entre les droits humains et le vivant. Ce format questionnera les répertoires d’action propres à chaque type d’acteur.rice, les moyens à disposition déjà existants (juridique, institutionnels et scientifiques notamment) ainsi que leurs limites respectives, mais aussi les complémentarités possibles et les influences réciproques qui peuvent contribuer aujourd’hui à faire émerger des discours et des pistes d’action.

Ces questionnements nous amèneront également à interroger les valeurs et les normes qui sous-tendent le fonctionnement des sociétés modernes et les théories des droits de l’homme tels qu’ils ont été historiquement formulés (pensée matérialiste, individualiste, extractiviste-consumériste) et d’envisager des alternatives pour proposer un changement de paradigme à la fois économique, social, institutionnel et scientifique.

Organisateurs : 

étudiants : Levardon Brian <brian.levardon ens.psl.eu>, Adam Soussana <adam.soussana ens.psl.eu>, Swati Devichi swati.devichi ens.fr, Amandine Reist amandine.reist ens.fr, Esther Loiseleur <esther.loiseleur ens.fr>

chercheurs : Florian Couveinhes <florian.couveinhes ens.fr>, Gaëlle Ronsin <gaelle.ronsin ens.fr>

Programme :

Séance introductive : Repenser les droits humains à l’ère de l’anthropocène (22 Octobre).

Intervenant.es : Corinne Lepage (ancienne ministre de l’environnement), Florian Couveinhes-Matsumoto (ENS) et Gaëlle Ronsin (ENS, Centre Alexandre Koyré)

salle des Actes de 18h à 20h

Séance 1 : De nouvelle(s) justice(s) pour l’anthropocène ? (18 Novembre)

Intervenant.es : Agnès Michelot (maître de conférences en
droit public à l’université de la Rochelle), Nathan Méténier(Jeune Conseiller pour le climat du Secrétaire Général des Nations Unies), Marine Denis (Doctorante en droit international à l’université Paris Nord, ATER en droit public à l’université Jean Moulin et juriste chez Notre Affaire à Tous) et Nadia Seqat (doctorante en droit international)

salle des Résistants, 45 rue d’Ulm, Paris, de 18h à 20h

Séance 2 : Droits non-humains : des droits de la nature à l’écocide (16 Décembre) 

—> salle de conférences, 46 rue d’Ulm, Paris de 18h30 à 20h30

—> visio 

https://global.gotomeeting.com/join/410683125 

Intervenant.es : Marine Calmet (Présidente de Wild Legal), Camille de Toledo (Docteur en littérature, professeur à l’ENSAV, Bruxelles), Guy Kulitza (membre de la convention citoyenne pour le climat) et Marie-Angèle Hermitte (EHESS)

Séance 3 : “Nous sommes la nature qui se défend” : Territoires à défendre, registres de mobilisation 16 Février, 18h

- Sylvaine Bulle, sociologue du politique qui travaille notamment sur
les contestations radicales telles que les zones à défendre ou les
mouvements autonomes,
- Clotilde Géron, jeune chercheuse en anthropologie et autrice de
l’ouvrage Luttes en terres autochtones. Se mobiliser pour
"l’environnement" à Haida Gwaii,
- Robin Marchal, militant activiste climat.

 

Séance 4 : Les migrations de l’anthropocène : sommes-nous toujours humains ? 21 mars 18h, amphi Jaurès 

François Gemenne : professeur à SciencesPo Paris et à l’université de Liège, directeur de l’Observatoire Hugo sur les migrations environnementales, auteur de Atlas de l’Anthropocène (Presses de SciencesPo 2019) et Atlas des migrations environnementales (Presses de SciencesPo 2016).

Claire Rodier : militante et juriste, directrice du GISTI (groupe d’information et de soutien des immigrés) sur les questions d’asile, d’accueil et de politiques migratoires. Auteure de La crise de l’accueil : frontières, droits, résistances (La Découverte 2019) et de Xénophobie Business : A quoi servent les contrôles migratoires ? (La Découverte 2012).

Adèle de Mesnard : docteure en droit public, spécialiste des questions de déplacements environnementaux, avocate et auteure de la thèse Déplacements environnementaux et peuples autochtones : repenser la responsabilité des Etats et de la communauté internationale. 

 

Séance 5 : Droit des femmes, droits de la nature : les droits de l’homme en question ? (Avril)

Séance 6 : Quel droit des entreprises dans l’anthropocène ? La justice au prisme de la régulation de l’entreprenariat (Mai)

Séance 7 : Anthropocène et pandémies : vers un nouveau cosmopolitisme sanitaire ? (Juin)

 

 

 

Contact

CERES

■ Adresse postale
CERES
École Normale supérieure
45 rue d’Ulm
F-75230 Paris cedex 05

■ Direction
Magali Reghezza, Alessandra Giannini, Marc Fleurbaey

■  Reponsable pédagogique
Gaëlle Ronsin - gaelle.ronsin gmail.com

■ Administration
Ouissem Trabelsi et Micheline Rialet

Plan