Accueil > Étudiants > Travaux des étudiants > Résilience sociale > Travaux

Travaux

Les étudiants de 2015 en géographie ou géosciences, en passant par la philosophie et les mathématiques, étaient libres de choisir leur sujet autour de la résilience sociale.
Voici les articles correspondant au résultat de leur recherche.

Introduction

par Catalina Agnès et Maude Geissmann

La résilience est un concept relativement récent, importé de la psychologie vers les sciences sociales, qui cherche à décrire comment les individus se remettent d’un traumatisme. Il s’agit de comprendre comment les sociétés et les individus font face aux risques et aux catastrophes. Derrière cette idée assez simple se cache cependant un « arc-en-ciel de sens » (D. Provitolo). On peut en effet dégager quatre acceptions majeures de ce concept, dont la racine latine, resilire, signifie « rebondir en arrière ». La résilience désigne ainsi la capacité de résistance à un choc, la capacité à se reconstruire après celui-ci, la capacité d’adaptation et, enfin, la capacité à maintenir l’intégrité et à revenir à un état considéré comme l’équilibre.
La résilience est aussi un concept flou et est porteuse de nombreux implicites : à quoi est-on résilient ? quelle est la temporalité de la résilience ? est-on résilient a priori ou a posteriori (est-ce une propriété, ou plutôt un récit que l’on fait de la réaction à la catastrophe ?) ? Enfin, il s’agit de voir que la résilience peut ne rien changer (retour à l’identique, l’état d’équilibre) ou au contraire tout changer (penser le risque de manière systémique et voir la reconstruction comme un apprentissage).

Articles

Catastrophe et traumatismes, à l’échelle du groupe et de l’individu
- La résilience : de l’individu au collectif
- Représentation de la catastrophe : l’Art

La résilience des entreprises : cas des Datacenters
- La notion de résilience, importée dans les sciences de gestion
- Les data centers, au centre de la résilience d’entreprise
- Etude de cas : les data centers franciliens

Etude des conséquences d’une hypothétique explosion de la centrale du Blayais et des possibilités de résilience
- Présentation générale – La centrale et son environnement
- La catastrophe - Quelles conséquences directes ?
- Résilience(s) après une catastrophe nucléaire – Un choix politique à préparer en amont

Enjeux de l’information dans les processus de résilience, l’exemple des catastrophes naturelles
- L’information dans la réaction instantanée à la catastrophe
- Enjeux de l’information factuelle à long terme
- Comment communiquer une information sensible ?

Les facteurs culturels intervenant dans la résilience
- Le Japon, culture du risque et résiliences individuelles
- Le tsunami de Sumatra, mémoire des catastrophes et réactions face au danger
- Inondations en France et au Bénin : résilience post-catastrophe et facteurs socio-économiques

 

Exposition-photos sur la résilience

ICI

Documents joints